• +33 (0)2 98 64 45 59
  • Standard ouvert Lun - Ven 09:00 - 19:00
An Tour Tan plébiscité pour son savoir-faire en vidéo grâce à la crise
Jui 05

An Tour Tan plébiscité pour son savoir-faire en vidéo grâce à la crise

Spécialisée dans la captation et la diffusion en streaming d'événements culturels et institutionnels, l'entreprise quimpéroise An Tour Tan a réussi à s'adapter à la situation en diversifiant son offre pour traverser la crise, séduisant à la fois des entreprises et des collectivités, mais aussi les plus hauts niveaux de l'État. 

Depuis Quimper, l'entreprise An Tour Tan Web Média a notamment orchestré la retransmission vidéo du Ségur de la Santé.

« Nous réalisons habituellement la moitié de notre chiffre d’affaires entre juillet et août, avec notamment tous les festivals de l’été », explique Nicolas Gonidec, le président d’An Tour Tan (2 salariés, 500 000 € de CA), l’un des fers de lance du streaming en France qui compte parmi ses clients de grands comptes tels qu’Orange ou France TV, mais aussi des manifestations culturelles d’ampleur comme le festival interceltique de Lorient, les fêtes maritimes internationales de Brest ou encore le festival du Bout du monde, à Crozon. « Nous avons bien entendu été inquiets en voyant tous les événements de l’été être annulés les uns après les autres. Mais nous nous sommes rapidement demandé comment utiliser notre savoir-faire pour permettre aux entreprises et aux institutions de rebondir. Nous nous sommes donc remis en ordre de marche en adaptant nos offres, notamment en matière de visioconférence. Il s’est avéré qu’Orange Events, la branche événementielle d’Orange avec laquelle nous travaillons depuis de nombreuses années, réfléchissait elle aussi à proposer ce type de services à leurs clients ».

« Sortir des sentiers battus »

« Beaucoup d’entreprises et de collectivités étaient déjà équipées pour faire de la visioconférence, mais avec davantage d’ingénierie, le résultat est naturellement de meilleure qualité. L'expertise d’An Tour Tan leur a permis de sortir des sentiers battus en imaginant des streamings de plus grande ampleur », estime Nicolas Gonidec qui, durant la crise, a ainsi orchestré depuis ses locaux quimpérois la diffusion en direct d’assemblées générales d’entreprises, mais aussi les conseils municipaux d’une trentaine d’agglomérations à travers la France, dont celui du Grand Paris.

Le Ségur de la Santé orchestré depuis Quimper

Des prestations dont les échos semblent être remontés jusqu’au gouvernement. Le 25 mai, depuis Quimper et Rennes, Nicolas Gonidec et ses équipes d’intermittents ont ainsi assuré la retransmission du lancement du "Ségur de la Santé", la grande concertation nationale des acteurs du système de santé. « Nous étions déjà intervenus pour des ministères à travers Orange Events, mais cette prestation nous a demandé beaucoup plus de préparation en amont car la demande technique était pointue et les interlocuteurs étaient nombreux, entre le cabinet du Premier ministre et celui du ministre de la Santé, mais aussi leurs 14 intervenants et les 300 invités qui assistaient aux discussions. Le tout en assurant le même jour le streaming du conseil municipal de Vitré… Cette prestation nous a donné de la visibilité, mais nous avons dû travailler dans l’urgence et, qui dit dernière minute, dit visibilité courte », retrace Nicolas Gonidec, qui connaît cependant une reprise « fulgurante » des sollicitations pour ce genre de prestations depuis le début du mois de mai.

Investir pour s’adapter aux évolutions technologiques

« Ça foisonne : on traite actuellement entre quatre et six demandes par jour. On répond à l’urgence, en relevant des défis logistiques car il faut de l’équipement et des équipes sur place », détaille Nicolas Gonidec, qui aura également réussi à faire face à une pénurie de matériel durant la crise sanitaire. « Il y a peu de loueurs, c’est la raison pour laquelle nous planifions généralement nos prestations trois mois à l’avance. Mais même pendant le confinement, nous avons réussi à compléter notre parc de matériel de visioconférence pour répondre à la demande », confie celui qui dispose de son propre car régie, et investit chaque année entre 50 000 et 60 000 euros pour renouveler son parc de matériel. Dernière acquisition en date : un encodeur dernier cri qui lui permettra de s’adapter aux prochaines évolutions technologiques, et notamment à l’arrivée de la vidéo en 8K. Une technologie permettant d’augmenter considérablement la qualité de la vidéo tout en réduisant les débits afin de soulager la bande passante et de diminuer la latence dans des zones moins bien connectées.

« Ces nouveaux usages vont perdurer après la crise »

Et s’il se félicite d’avoir réussi à s’adapter à ces conditions inédites, Nicolas Gonidec n’en reste pas moins prudent, lui qui a créé An Tour Tan en 2007 sur la base d’une expérience associative. « Nous employons une cinquantaine d’intermittents et notre chiffre d’affaires annuel était en hausse de 100 000 € avant la crise. Ce genre de prestation pourra peut-être compenser le manque à gagner de ces derniers mois, et je pense que ces nouveaux usages vont perdurer après la crise et donner de nouvelles idées à nos clients. Mais nous sommes tout de même impatients de retrouver nos concerts et nos festivals », conclut-il dans un sourire.

Style Selector

Layout Style

Predefined Colors

Background Image